Colette's Blog

Le point de bascule côté recherche : la surexposition aux sucres ajoutés pose des risques pour la santé

September 18, 2015
Le Dr Atkins était à l’avant-garde de son temps lorsqu’il a commencé à décrier le sucre. Il y a 10 ans, lorsque les recommandations alimentaires du gouvernement américain indiquaient que les gens pouvaient, sans danger, consommer jusqu’à 25 % de leur apport calorique sous forme de sucre ajouté, le Dr Atkins savait déjà qu’une telle directive allait contribuer à tout un éventail de problèmes de santé : obésité, maladies cardiaques, diabète et plus encore. Et cette constatation continue d’être appuyée par la recherche. Dans une étude publiée dans le Journal of the American Medical Association – le JAMA, comme on dit dans le milieu médical – on apprend que des chercheurs ont analysé des données des 20 dernières années et on a découvert que 10 p. cent des personnes qui consommaient les plus grandes quantités de sucre ajouté (25 % ou plus de l’apport calorique quotidien) couraient trois fois plus de risques de mourir d’une maladie cardiovasculaire que ceux qui en consommaient moins (soit 10 % de l’apport calorique quotidien). Quant aux personnes qui se situaient entre les deux, ils couraient en moyenne un risque plus élevé du tiers environ. Les chercheurs ont constaté des risques plus importants pour la santé sans égard au poids, au degré d’activité physique, à l’âge, au sexe, à la race ou à l’origine ethnique, à la qualité globale de l’alimentation et à de nombreux autres facteurs. Les recherches se poursuivent pour continuer de démontrer que trop de sucre est mauvais pour la santé. Une étude suédoise publiée dans le Journal of Nutrition révélait que les personnes buvant au moins 500 ml (2 tasses) de boisson sucrée par jour couraient environ 20 % plus de risque de subir un AVC que celles qui en consommaient rarement. Dans une analyse des données issues de 12 études cliniques, publiée dans l’American Journal of Clinical Nutrition, on apprend que des chercheurs de la Nouvelle-Zélande ont découvert qu’un apport relativement élevé en sucre pouvait faire grimper la tension artérielle de 6 à 8 points, en moyenne. En fait, le sucre ajouté contribue probablement plus à l’hypertension que le sel : c’est, du moins, la conclusion d’un article de synthèse publiée dans la revue Open Heart. Et je pourrais en citer ainsi pendant des pages et des pages. Les boissons sucrées, surtout celles qui contiennent du sirop de maïs – un ingrédient dont la teneur en fructose est élevée –, continuent d’être liées à un taux de cholestérol élevé, à un plus grand risque de diabète et à des décès liés à l’obésité. Grâce à toutes ces études, les nouvelles recommandations du gouvernement américain limitent la consommation de sucre ajouté à un maximum de 10 % de l’apport calorique. Bien qu’il soit encourageant de voir à quel point la recherche peut avoir des effets sur les recommandations de nos gouvernements, la recommandation de 10 % est-elle suffisamment basse? Avec le régime Atkins, on vous demande d’éviter le sucre le plus possible, et bien des gens ont eu des résultats incroyables en le faisant… Ils ont pu perdre du poids et réduire leurs risques de maladies cardiaques et de diabète, en plus de voir disparaître les fringales de sucre et les taux de glycémie en dents de scie. Voilà qui donne à réfléchir!

More From Colette

Should You Do a Fat Fast?

The Fat Fast is a short-term, low-calorie, high-fat program (1,000 calories/day and 80% fat) that you follow for three to five days to help jump start your metabolism and help with weight management.

Read More »

How to Start an Exercise Program

It’s never too early or too late to start an exercise program that complements your low carb lifestyle.

Read More »

What to Know About Plant Based Burgers.

You may be seeing your share of plant-based burgers, such as Impossible Burger and Beyond Meat, at barbecues and gatherings this summer, and you’ll also find them on the menus at many restaurants.

Read More »